Reem Yassouf

Née le 20 Avril 1979 à Damas

Vit à Rouen et travaille à Rouen et autour du monde

FORMATION

  • 2000, Université des Beaux-Arts de Damas, Syrie

EXPOSITIONS

  • 2020, Exposition collective Nord-Norge galerie, Harstad, Norvège
  • 2019, Où habite mon ami ?, Maison des Arts, Malakoff
  • 2018, Dance For, Art On 56th Gallery, Beyrouth , Liban

Site de l’artiste

Ma recherche est ici la continuité de mes oeuvres précédentes, mais elle se libère également du dessin sur une seule couche. J’interviens à l’intérieur d’un vide par une composition de couches. Je libère également les formes de leurs limites par un jeu de lumières et d’ombres entrelacées. Ces oeuvres symbolisent le cycle continu de mouvement autour du temps. C’est une lutte permanente entre gravité et légèreté, entre silence et bruit. C’est comme si la perspective du début et de la fin se répétait chaque jour. Les images deviennent le symbole de la mémoire, entre aujourd’hui et hier.

Le principal axe technique est le mouvement de la couleur et la ligne abstraite dans les limites du plan de l’oeuvre. Entre évanouissement et clarté, elle introduit des problèmes de formation de la logique de l’oeil (faisons-nous confiance à ce que nous voyons ? ), à travers le mouvement. Cela donne au spectateur le sentiment que des détails tombent ou s’arrêtent soudainement au milieu d’un moment rapide. Ma palette picturale me permet de jouer également sur les ombres, les lumières et les nuances, donnant ainsi une autre dimension à l’espace de l’oeuvre. Cela a transformé l’image et l’a rendue floue. L’oeuvre d’art peut être vue sous différents angles, ce qui nous laisse libre de choisir l’angle sous lequel nous voulons découvrir l’oeuvre. Comme dans un théâtre d’ombre, les détails d’une silhouette évoluent dans un univers abstrait. Ici, l’image devient le symbole d’une mémoire entre aujourd’hui et hier.

Propositions d’interventions imaginées par l’artiste auprès des élèves.